L'armée éthiopienne semble freiner la progression des rebelles tigréens

Les ressortissants étrangers continuent de quitter le pays. Samedi soir 27 novembre, un vol charter était affrété par le ministère français des Affaires étrangères pour rapatrier des citoyens français vers Paris. Ces mesures prises par la plupart des ambassades font suite à l'avancée des rebelles tigréens à 180 kilomètres au nord d'Addis-Abeba. Mais ces derniers jours, l'armée fédérale semble avoir freiné cette progression.

Focus Sur

Une publication sur le compte Twitter du Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed indiquait qu'il était en première ligne des combats contre les forces tigréennes.

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X