Les nombreuses zones d'ombre autour de l'attentat de Beni en RDC

La population de Beni, dans le Nord-Kivu, a vécu un cauchemar le 25 décembre, à la suite de l'attentat-suicide occasionné par l'explosion d'une bombe artisanale dans un restaurant bar, en plein centre-ville.

La scène est attribuée à un kamikaze qui s'est fait exploser, entraînant avec lui la mort de six personnes et une dizaine de blessés graves dont le bourgmestre de Rwenzori et le bourgmestre adjoint de Mulekera, apprend-on. A en croire le porte-parole du gouvernement provincial, les terroristes ADF seraient derrière cet attentat qui remet sur le tapis la sempiternelle question sécuritaire à l'est du pays

Focus Sur

(Archive) Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC et MONUSCO ont repoussé une attaque des ADF le 12 février 2020 à Mbau (Beni, Nord Kivu)

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X