La tenue du dialogue national divise au Tchad

Le dialogue national doit débuter le 15 février. Mais, des leaders politiques estiment que les conditions d'un bon dialogue ne sont pas encore réunies.

Selon le chef de la junte militaire au Tchad, Mahamat Idriss Déby Itno, ce dialogue national inclusif est censé réconcilier les Tchadiens et conduire à des élections présidentielle et législatives.

Focus Sur

Président du conseil militaire de transition au Tchad, Mahamat Idriss Deby,

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X