Deux soldats tués par un engin explosif dans le nord-ouest du Bénin

Un véhicule des forces armées béninoises a été la cible d'une attaque à l'engin explosif improvisé (IED), ce jeudi 6 janvier près de la frontière avec le Burkina Faso.

L'attaque a eu lieu dans le nord-ouest du Bénin, près de la frontière avec le Burkina Faso. Selon une source sécuritaire, un soldat est mort sur le champ et le second aurait succombé après son évacuation. Rien n'a été dit sur d'éventuels blessés. L'armée ne communique pas, le gouvernement non plus. Depuis les récentes attaques, l'armée béninoise ne s'est exprimée qu'une seule fois par la voix d'un porte-parole.

Tanguiéta, ville d'entrée du parc de la Pendjari au Bénin (illustration).

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X