L'Afrique face au défi des déchets de la Covid-19

Masques, gants, équipements de protection individuelle, vaccins... Ces objets sont devenus omniprésents pendant la pandémie de COVID-19 : pour la protection contre le virus, mais aussi comme déchet médical, qui viennent surcharger davantage les décharges déjà engorgées en Afrique.

Avant l'émergence de la pandémie, l'Afrique produisait 282 000 tonnes de déchets médicaux par an, d'après un rapport de 2021 sur la gestion des déchets publié par la revue Sage. De nombreux pays font désormais état d'une multiplication par cinq du volume de déchets médicaux.

Les masques jetables polluent la planète

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X