Peine de prison requise contre des sages-femmes au Sénégal

Six sages-femmes sont devant la justice depuis jeudi 5 mai à Louga au Sénégal dans l'affaire " Astou Sokhna ", du nom de cette femme enceinte de 9 mois décédée en couches à l'hôpital de Louga. Les professionnelles sont inculpées pour " non-assistance à personne en danger ", avec la famille de la défunte dénonçant des négligences du personnel de la maternité. Mais pour la défense, ces poursuites sont injustes.

Des manifestants sénégalais défilent le 15 avril à Louga pour réclamer justice pour Astou Sokhna, jeune femme enceinte décédée à l'hôpital.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X