La pollution terrestre menace l'environnement marin et côtier de Madagascar

L'environnement marin et côtier se détériore progressivement. La pollution due aux sources et aux activités terrestres est importante. Les érosions s'amplifient. La destruction des mangroves s'accélère. Les eaux de rivière et les eaux usées qui se déversent dans la mer contiennent des produits toxiques pour la faune et la flore marine.

À titre d'exemple, 250 tonnes de boues à l'hectare par an se déversent dans la mer, selon les estimations. "Les bateaux ne peuvent plus venir à Marovoay, car une vague de boue déferle vers l'embouchure de la baie Bombetoka, à Boanamary et s'accumule dans cette baie", signale Jacquis Rasoanaina, coordonnateur national de la Convention de Nairobi sur la protection, la gestion et la mise en valeur du milieu marin et côtier.

Photo d'illustration - Île Sainte-Marie, Madagascar

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X