L'OMS s'inquiète du retard pris dans la lutte contre la méningite de type A

L'OMS s'inquiète du risque de résurgence de la méningite à l'approche de la saison où les infections sont les plus fréquentes, c'est-à-dire à partir de janvier.

Alors que la méningite de groupe A avait quasiment été éradiquée, à cause de la pandémie de Covid-19 qui a perturbé les déplacements et les campagnes de vaccination en 2020 et 2021, 50 millions d'enfants sur le continent africain n'ont pas pu être vaccinés contre cette forme de la maladie qui peut entraîner la mort ou des lésions cérébrales.

Un enfant reçoit un vaccin contre la méningite au camp d'Al Neem pour personnes déplacées à l'intérieur du pays (PDI) à El Daein, dans l'est du Darfour, au Soudan.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.