L'armée malienne toujours présente et active à Nia-Ouro

Cela fait dix jours que l'armée malienne, ses supplétifs russes et les chasseurs traditionnels dozos sont entrés dans Nia-Ouro. Ce village proche de Sofara, région de Mopti, dans le centre du Mali, a été la cible d'une opération antiterroriste. Plus précisément des " recherches " menées sur la base de renseignements précis et " avec professionnalisme ", selon un communiqué de l'armée malienne diffusé le 6 septembre dernier, le dernier en date. Mais de nombreuses sources locales ont fait état, dimanche 4 septembre, d'accusations de viols, qui auraient été commis par les supplétifs russes de l'armée malienne. Depuis, selon les informations de RFI, l'armée serait toujours présente dans le village et continuerait de mener des actions dans le secteur.

Un véhicule de l’armée malienne (archives).

Suivez AllAfrica

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.