Un 18e sommet de la Francophonie très politique s'achève en Tunisie

Le sommet de la Francophonie a touché à sa fin ce dimanche. Trente et un chefs d'États et de gouvernements y étaient rassemblés. Un sommet ponctué de retrouvailles et de quelques tensions.

Placé sous le signe du numérique et de l'économie, le sommet de Djerba aura pourtant été très politique, mais aussi électrique.

Mal à l'aise avec la situation qui règne en Tunisie depuis que son président s'est octroyé les pleins-pouvoirs en juillet 2021, le Canadien Justin Trudeau a tout fait pour éviter de croiser le maître de Carthage.

Les ministres des 88 États et gouvernements de l’OIF étaient réunis à Djerba, le 18 novembre 2022 pour la 43e Session de la Conférence ministérielle de la Francophonie (CMF), à la veille du XVIIIe Sommet de la Francophonie.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.