Un mini-sommet appelle à la reddition sans condition du M23 en RDC

Le Conseil de sécurité de l'ONU a fermement condamné la reprise des attaques des rebelles du M23 au Nord-Kivu, dans l'Est de la République démocratique du Congo (RDC), et les avancées du M23 vers la ville de Goma et dans d'autres zones, aggravant l'instabilité dans la région et exacerbant la situation humanitaire actuelle.

Drapeaux congolais, angolais et rwandais.

Le Président Joâo Lourenco, médiateur désigné par l'UA pour un dialogue entre la RDC et le Rwanda, a réuni, ce mercredi 23 novembre à Luanda, un mini-sommet sur la paix et la sécurité dans la région Est de la République Démocratique du Congo

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.