La disponibilité des ARV à bas coûts fait reculer le VIH/SIDA en Afrique

Il est crucial d'assurer la disponibilité et d'optimiser les traitements antirétroviraux (ARV) dans les pays en développement et notamment en Afrique. C'est le message largement soutenu par les participants, parmi lesquels des chercheurs, membres des organisations internationales, acteurs de la société civile et personnes vivant avec le VIH, qui ont pris part au symposium organisé dans le cadre de la 12e conférence internationale de l'Alliance francophone des acteurs de santé contre le VIH et les infections virales chroniques (AFRAVIH), tenue du 16 au 19 avril à Yaoundé au Cameroun.

Comprimés uniques (nom de marque Truvada) contenant deux médicaments antirétroviraux, l’emtricitabine et le fumarate de ténofovir disoproxyle. Truvada est utilisé pour la prophylaxie pré-exposition, ou PrEP, une stratégie dans laquelle les personnes en bonne santé prennent régulièrement des antirétroviraux pour réduire le risque d’infection par le VIH.

Suivez AllAfrica

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.