Otages au Sahel - Paris et Aqmi s'accusent


Paris et Aqmi se renvoient la balle concernant le sort des otages français retenus dans le sahel. Si la France hausse le ton pour exiger la libération sans condition de ses ressortissants qui sont entre les mains des islamistes, Aqmi accuse le pays de François Hollande de bloquer les négociations.

Un montage d'images capturées dans les vidéos diffusées par les ravisseurs