Cote d'Ivoire/Soudan: Victoire des éléphants contre une surprenante équipe Soudanaise

Bruno Ravina (Ile Maurice, en rouge) prend le dessus sur Faisal Agab (Soudan, en blanc) - les Soudanais l'ont emporte 2-1 - Mauritius v Sudan soccer game (1-2)
23 Janvier 2012

La Côte d’Ivoire, un favori de la Coupe d’Afrique des nations, a débuté par une victoire sans trop convaincre au cours du deuxième jour de la compétition qui se déroule en Guinée Equatoriale. Mais ce n’est que le début.

Le capitaine fétiche Didier Drogba a encore tiré son pays d’affaire en inscrivant le seul but du match d’ouverture du Groupe B contre le Soudan, dimanche à Malabo.

C’était un but typique dans le style du puissant attaquant de Chelsea qui a surgi de derrière pour marquer à la 38ème minute, surprenant la défense du Soudan pour reprendre un centre de Salomon Kalou.

Le rôle de Drogba dans l’équipe était sous surveillance avec les reportages du journal français L’Equipe sur une équipe minée par la jalousie et les égos des super stars.

Des occasions gâchées, notamment par le joueur d’Arsenal, Gervinho, avaient mis les Ivoiriens dans l’incertitude jusqu’à la fin, mais c’était plus à cause de  la combativité des Soudanais qu’à la prodigalité des Eléphants.

Le Soudan a montré qu’il était un plus grand compétiteur qu’on le pensait bien qu’avec cette défaite il court toujours derrière une victoire en phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations dont sa dernière remonte à 42 ans quand il avait remporté la compétition à domicile, en 1970.

Il est passé près de l’égalisation peu après le but de Drogba quand Mohamed Bashir Ahmed a raté une action rondement menée.
Une minute plus tard, un tir excentré du gauche de Mudather Tayeb heurte la transversale après avoir été dévié par le gardien de but ivoirien, Boubacar Barry.

C’était un acte de défiance du Soudan qui a suffisamment joué pour montrer qu’il pouvait encore atteindre les quarts de finale, bien qu’il ait besoin de battre aussi bien l’Angola que le Burkina Faso au cours de ses deux prochaines sorties pour avoir une chance.

Chacune des deux équipes a eu ses chances au cours du match, mais elles étaient plus fortes dans la construction que dans la finition.

En définitive, les Ivoiriens étaient simplement trop puissants dans les principaux compartiments, bien que la chance de l’emporter s’est évaporée vite après le coup d’envoi.

Le départ des Eléphants contraste avec celui d’un autre favori, le Sénégal, qui a perdu par 2 à 1 contre la Zambie lors du premier jour de la compétition. Il y a maintenant une forte possibilité pour que le  Sénégal et la Côte d’Ivoire se rencontrent en quarts de finale.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: allAfrica

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.