24 Septembre 2015
Content from our Premium Partner

African Development Bank (Abidjan)

Le président Adesina assure le Secrétaire général de l'ONU du solide engagement de la Banque envers la mise en œuvre des Objectifs de développement durable en Afrique

communiqué de presse

Le 24 septembre 2015, avant la séance d'ouverture de l'Assemblée générale des Nations Unies (AGNU), Akinwumi Adesina, président de la Banque africaine de développement (BAD), a effectué une visite de courtoisie à Ban Ki-moon, Secrétaire général des Nations Unies. Au cours de leur rencontre, le Secrétaire général a félicité Adesina de son élection au poste de président du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD). Il l'a aussi remercié de la participation de la Banque à l'AGNU et du soutien qu'il a manifesté envers l'adoption des Objectifs de développement durable (ODD).

Le Secrétaire général a reconnu que la Banque était un partenaire important des Nations Unies, notamment pour la mise en œuvre des ODD en Afrique. Ban Ki-moon a poursuivi en manifestant sa satisfaction pour le rôle de leadership joué par la Banque dans l'accélération de la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) dans de nombreux pays africains. Il a appelé à une étroite concertation entre les deux institutions dans la réalisation de la Vision pour 2063 en faveur de la Renaissance africaine. À cette fin, l'Afrique doit s'approprier les ODD et les mettre en œuvre. « Si l'Afrique n'est pas de la partie, nous ne pourrons pas affirmer que nous vivons dans un monde durable », a déclaré Ban Ki-moon.

Le président Adesina a remercié le Secrétaire général pour ses propos en faisant remarquer qu'il avait « toujours admiré le leadership international de Ban Ki-moon, ainsi que sa passion pour les gens, notamment son approche pour traiter des questions de développement en y ajoutant une dimension humaine ». Il a souligné le solide engagement de la Banque à œuvrer en étroite concertation avec les Nations Unies et les autres partenaires en faveur des ODD.

« Grâce à la mise en œuvre des ODD, l'Afrique peut mener à bien ses aspirations en faveur du développement durable », a poursuivi Adesina. Il a félicité le Secrétaire général pour son leadership, qui a permis d'attirer l'attention sur les États en situation de fragilité, et il a manifesté l'intérêt de la Banque à poursuivre sa collaboration avec l'ONU pour intensifier les initiatives de soutien envers la Somalie et pour renforcer la résilience dans la région du Sahel. Ban Ki-moon a rappelé qu'il avait eu l'occasion de visiter ces régions, aux côtés des chefs de la Commission de l'Union africaine, de la Banque africaine de développement et de la Banque mondiale, pour exprimer une solidarité avec les populations touchées et galvaniser les efforts de la communauté internationale. Il a invité le président de la BAD à se joindre à lui lors de ses prochaines visites dans les pays fragiles.

Adesina a également informé le Secrétaire général de la haute importance qu'il attache à l'accélération de l'accès universel à l'énergie en Afrique, facteur critique pour déverrouiller le potentiel de développement du continent. Afin de réaliser sa stratégie, la Banque lancera un nouveau Pacte de l'énergie pour l'Afrique visant à renforcer le financement du secteur et à développer des partenariats transformatifs avec les gouvernements, les partenaires au développement, le secteur privé et les autres parties prenantes. Le Secrétaire général a favorablement accueilli cette initiative et a félicité le président pour son initiative audacieuse visant à mobiliser les intervenants, et il lui a donné l'assurance qu'il recevrait son soutien entier dans cette initiative.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.