2 Juillet 2018
Content from our Premium Partner

African Development Bank (Abidjan)

Le Millennium Challenge Corporation annonce une nouvelle collaboration avec la Banque africaine de développement

Jonathan Nash, chef des opérations du Millennium Challenge Corporation (MCC) du gouvernement des États-Unis et Charles Boamah, vice-président principal du Groupe de la Banque africaine de développement ont annoncé, lundi 2 juillet 2018, la création de nouvelles formes de collaboration entre les deux institutions. L'annonce a été faite lors de la mission du Conseil consultatif présidentiel qui portait sur le thème « Faire des affaires en Afrique » (PAC-DBIA) en Côte d'Ivoire.

« Nous sommes heureux de développer cet important partenariat avec la Banque africaine de développement pour soutenir notre engagement commun à réduire la pauvreté grâce à la croissance économique, a déclaré Jonathan Nash, chef des opérations du MCC. La Banque africaine de développement continuera à être un partenaire important pour le MCC. Munis de nouvelles prérogatives, nous explorerons les possibilités d'investissements au niveau régional. »

Lors de son intervention, Charles Boamah a indiqué : « L'amélioration de la coordination entre nos deux institutions est un facteur positif. Notre objectif est de développer et de mettre en œuvre des programmes et des projets dans les pays africains en recouvrant différents domaines, notamment le secteur de l'énergie, de l'agriculture et des transports. Ces domaines s'harmoniseront avec les priorités stratégiques de la Banque, même si nous continuons de nous concentrer sur la mobilisation des initiatives et des possibilités du secteur privé dans un proche avenir ».

Le MCC et la Banque africaine de développement ont signé un protocole d'accord en mai 2016, lors des Assemblés annuelles de la Banque à Lusaka, en Zambie.

Au cours d'une séance de travail avec la délégation du PAC-DBIA au siège de la Banque africaine de développement à Abidjan, le MCC et la Banque ont annoncé qu'ils coopéreront dorénavant dans deux domaines porteurs d'opportunités. Le premier sera de soutenir les efforts pour étendre l'accès à l'électricité en zones rurales et périurbaines du Bénin, rendu possible grâce au Pacte du Bénin qui a bénéficié d'un financement de 375 millions de dollars américains venant du MCC. Le deuxième axe sera celui d'une collaboration plus étendue en matière d'investissements régionaux.

Au Bénin, la Banque africaine de développement collaborera avec le Millennium Challenge Account-Bénin II, l'entité chargée de la mise en œuvre du Pacte du Bénin du MCC, afin de stimuler les investissements publics et privés dans le secteur de l'énergie et d'augmenter l'accès à l'énergie pour les habitants du Bénin. Grâce à cette coopération, le MCC et la Banque s'efforceront d'améliorer l'accès aux financements mixtes de dons et de prêts par les sociétés hors réseau et les sociétés de mini-réseaux dans le cadre d'une installation de génération d'énergie hors réseau financée par le pacte.

Le MCC et la Banque coopéreront également pour concrétiser les nouvelles prérogatives du MCC en matière d'investissements régionaux.

Adoptée en avril 2018 par le Congrès américain et signée par le président Donald Trump, la Loi sur la modernisation de l'AGOA et du MCA a donné au MCC une plus grande flexibilité pour promouvoir la collaboration régionale, les échanges commerciaux et la croissance économique, en autorisant le MCC à s'engager dans un pacte additionnel concomitant avec un pays partenaire spécifiquement pour promouvoir l'intégration régionale. Cette nouvelle autorité s'harmonise avec la politique et la stratégie d'intégration régionale de la Banque pour la période 2014-2023, qui vise à créer des marchés plus grands et attrayants, à relier les pays sans littoral aux marchés internationaux et à soutenir le commerce intra-africain.

Au cours de la réunion, Jonathan Nash a également profité de l'occasion pour mettre en évidence le Pacte de la Côte d'Ivoire du MCC, qui s'élève à 524,7 millions de dollars, destiné à soutenir la croissance économique menée par le secteur privé. Les initiatives du MCC en Côte d'Ivoire entendent renforcer les capacités de la main-d'œuvre et faciliter les transports à Abidjan, en créant de nouvelles possibilités de participation aux activités dans l'éducation et les transports.

Informations sur le PAC-DBIA

Du 24 juin au 6 juillet, le PAC-DBIA a effectué une mission pour recueillir des informations sur les possibilités qu'offrent aux entreprises américaines les marchés des économies africaines en croissance rapide. Jonathan Nash, chef des opérations de MCC, s'est joint à une délégation du PAC-DBIA et du département du Commerce des États-Unis en Côte d'Ivoire et au Ghana pour montrer l'appui que peut fournir le MCC à la croissance africaine et souligner son engagement à développer les échanges et les investissements en Afrique subsaharienne.

Informations sur le MCC

Le Millennium Challenge Corporation est une agence gouvernementale autonome des États-Unis qui œuvre pour réduire la pauvreté dans le monde à travers la croissance économique. Mis sur pied en 2004, le MCC fournit des subventions et une assistance, limitées dans le temps, aux pays pauvres qui respectent des normes rigoureuses en matière de bonne gouvernance, de lutte contre la corruption et de respect des droits démocratiques.

Pour plus d'informations : www.mcc.gov.

À propos du Groupe de la Banque africaine de développement

Le Groupe de la Banque africaine de développement est la première institution multilatérale de financement dédiée au développement de l'Afrique. Elle comprend trois entités distinctes : la Banque africaine de développement, le Fonds africain de développement (FAD) et le Fonds spécial du Nigeria (FSN). La Banque est présente sur le terrain dans 44 pays africains, avec un bureau extérieur au Japon, et contribue au développement économique et au progrès social de ses 54 États membres régionaux.

Pour plus d'informations : www.afdb.org.

Copyright © 2018 African Development Bank. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.