Afrique: COVID 19 – Télé-école comme alternative pour les élèves confinés à domicile

L'utilisation de l'internet à domicile
26 Mars 2020

A quelque chose malheur est bon ! Serait-on tenté de dire. La propagation de la pandémie du COVID-19 a entrainé la fermeture des écoles dans la quasi-totalité des pays d’Afrique.

Une mesure qui, d’une part, contribue à interrompre la chaine de transmission de la maladie, mais, d’autre part, confine les élèves à la maison.

Un état de fait qui aussi, a révélé l’ingéniosité des professionnels du secteur éducatif dans certains pays.

C’est à l’image du Sénégal où, depuis la fermeture des écoles, des chaines de télévision privées (iTV et Tfm) ont intégré dans leurs grilles de programme des émissions destinées aux élèves en classes d’examen (CM2 et Terminale).

Des émissions qui, une heure durant, permettent aux apprenants de réviser les cours et poursuivre leur programme.

Des professeurs ou enseignants se succèdent à l’antenne pour donner des cours ou solutionner des exercices en lien avec le programme servi.

Cette mère de famille, Mme Mbodj Mame Dior Gassama, interrogée sur le sujet, nous apprend que l’école Anne-Marie Javouhey de la Médina, où l’une de ses filles étudie, lui envoie quotidiennement par e-mail des cours et exercices destinés à son enfant.  Ce dernier est chargé de les traiter puis les retourner à l’expéditeur pour correction.

Une démarche rassurante pour Mme Mbodji qui, à l’en croire, avait des craintes à l’annonce de la fermeture des écoles.

A son avis, ces solutions permettent aussi de maintenir les enfants à la maison en cette période de lutte contre le coronavirus où le maître-mot est : « Restez chez vous ! ».

Dès l’annonce de la fermeture des écoles et universités par le gouvernement, la télévision éducative de l'Afrique au Sénégal, Télé-Ecole, avait décidé d'ouvrir ses studios aux enseignants pour l'enregistrement des cours avec toutes les technologies numériques appropriées.

A travers sa chaine Youtube, cette structure diffuse en boucle des cours solidaires en mathématique sur « Multiplication d'un vecteur par un réel, niveau 3e ». Ce cours est assuré par Mme Diongue Alima Cisse, professeur de Math au Lycée John F. Kennedy de Dakar.

Entre autres cours solidaires, on y trouve « Cône de Révolution » destiné à la Classe de 3e. Ce cours est délivré par M. Abasse Athie, Prof de Math au CEM Scat Urbam, un quartier de la banlieue dakaroise.

Soulignons que le ministre de la santé et de l’action sociale du Sénégal renseigne qu’à ce jour, jeudi 26 mars, 105 cas ont été déclarés positifs, dont 09 guéris et 96 encore sous traitement dans les différents centres.

La Tunisie à la recherche de solutions pour ses élèves

Si le Sénégal et un pays comme le Maroc, ont trouvé une alternative pour leurs élèves et étudiants, d’autres font face à la crainte des parents d’élève.

C’est à l’image de la Tunisie qui, jusque-là, n’a pas encore clairement défini la posture à adopter face à cette situation.

Sous la pression des parents, les autorités compétentes pensent à un report au mois d’octobre prochain des examens nationaux tels que le baccalauréat, la «neuvième» et le concours d'accès aux collèges pilotes prévus au mois de juin, si la crise sanitaire persiste.

A cette mesure, s’ajoute la reprise de l’année scolaire courante d’ici septembre prochain.

Plus de: allAfrica

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.