COVID-19 - La Banque africaine de développement mobilise 22 millions de dollars pour les pays à faible revenu de la zone CEDEAO

29 Mai 2020
Content from our Premium Partner
African Development Bank (Abidjan)

Le Conseil d'administration de la Banque africaine de développement a approuvé, le 22 mai à Abidjan, un projet d'urgence en faveur des pays à faible revenu membres de la CEDEAO pour le renforcement des systèmes de santé de la Gambie, du Mali et du Niger, en réponse à la pandémie de COVID-19.

A travers ce projet, la Banque met à la disposition des pays un montant de 22,4 millions dollars américains. Ce financement est destiné, d'une part, pour un montant de 9,55 millions de dollars américains à acquérir et mettre à la disposition des pays des biens consommables et intrants complémentaires comprenant tests de dépistage, consommables de laboratoire, ventilateurs d'assistance respiratoire et matériels de protection individuelle pour les personnels médicaux.

La seconde activité du projet, d'un montant d'environ 12,83 millions de dollars américains, consistera à renforcer et intégrer les systèmes de santé de la Gambie, du Mali et du Niger, notamment, à travers la coordination, le fonctionnement et l'équipement des équipes nationales de lutte contre la pandémie de COVID-19; l'aménagement et l'équipement des infrastructures sanitaires ; la formation des personnels de santé ; la fourniture de consommables médicaux et de produits pharmaceutiques et la mise en place d'un système d'alerte précoce informatisé.

L'opération sera exécutée par l'Organisation ouest-africaine de la santé (OOAS), conformément au mandat de coordination des interventions des partenaires techniques et financiers qui lui a été confié par les Chefs d'Etat et de Gouvernement de la CEDEAO, lors de leur réunion extraordinaire du 23 avril 2020, dans le but d'harmoniser la lutte contre la pandémie.

Contact:

Alexis Adélé, Département de la communication et des relations extérieures, Banque africaine de développement

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.