COVID-19: Les dirigeants africains rendent hommage au président de la Banque africaine de développement pour son leadership éclairé face à la crise sanitaire

5 Mai 2020
Content from our Premium Partner
African Development Bank (Abidjan)

Cyril Ramaphosa, président de l’Afrique du Sud et président en exercice de l’Union africaine, Ellen Johnson Sirleaf, lauréate du prix Nobel de la paix et ancienne présidente du Liberia, ont rendu hommage à Akinwumi Adesina, président de la Banque africaine de développement, pour son leadership éclairé et les initiatives courageuses prises pour accélérer le développement de l’Afrique et soutenir le continent durant la crise du COVID-19.

Le Président Ramaphosa a remercié la Banque pour s’être engagée à verser 26 millions de dollars américains aux Centres africains de contrôle et de prévention des maladies, pour l’aide qu’elle a apportée dans l’acquisition de fournitures médicales cruciales en Afrique et pour les outils financiers fournis pour aider les pays membres à faire face la pandémie.

La Banque africaine de développement a récemment lancé un emprunt obligataire à impact social d’un montant de 3 milliards de dollars, « Combattre le COVID-19 », et pour lequel les soumissions ont dépassé 4,6 milliards de dollars. Il s’agit de la plus importante obligation sociale libellée en dollars jamais lancée sur les marchés financiers internationaux et de la plus importante émission de référence en dollars américains jamais effectuée par la Banque. La Banque a également lancé un Mécanisme de réponse rapide contre le COVID-19 (CRF) doté de 10 milliards de dollars pour aider l’Afrique et pour lutter contre la pandémie.

Grâce à ces initiatives, la Banque est prête à déployer des fonds pour aider les gouvernements aricains et le secteur privé à avoir accès à des financements qui leur permettront de réduire les impacts économiques et sociaux de la pandémie de COVID-19.

« Je félicite la BAD pour avoir pris ces initiatives courageuses et pour le rôle qu’elle a joué sous votre direction durant cette période difficile », a déclaré le président Ramaphosa, par écrit, dans un message de soutien à Akinwumi Adesina.

Faisant écho à la déclaration du président Ramaphosa, la présidente Sirleaf a affirmé : « Les dirigeants de l’Afrique, et j’ose dire de la planète, ont pris acte des changements importants que vous avez apportés à la Banque : la réorganisation de sa gestion et la restructuration de ses opérations autour des « High 5 » qui constituent une réponse aux besoins les plus essentiels de l’Afrique en matière de développement. »

En saluant le niveau record de reconstitution de capital réalisé l’an dernier par la Banque, la présidente Sirleaf a ajouté : « Ne vous en faites pas, cher président, car vous savez que l’Afrique respecte votre intelligence et votre détermination et qu’elle se félicite du fait que, grâce à vos qualités de dirigeant, notre institution, la première du continent, a reçu honneurs et reconnaissance au niveau international pour la qualité élevée de ses performances et de ses résultats. »

Sous la direction d’Akinwumi Adesina, la Banque africaine de développement a centré sa mission autour de ses priorités en matière développement, les « High 5 » : Éclairer l’Afrique et l’alimenter en énergie, Nourrir l’Afrique, Industrialiser l’Afrique, Intégrer l’Afrique, et Améliorer la qualité de vie des populations en Afrique.

En 2019, les actionnaires de la Banque ont approuvé une augmentation générale de capital sans précédent de 115 milliards de dollars, la plus importante dans l’histoire de la Banque, ce qui a fait passer le montant de ses fonds propres à 208 milliards de dollars.

Contact:

Gershwin Wanneburg
Département de la communication et des relations extérieures,
Banque africaine de développement 

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.