Afrique: Recep Tayyip Erdogan – « Notre objectif est d'atteindre 75 milliards de dollars d'échanges avec l'Afrique »

Recep Tayyip Erdogan
25 Octobre 2021

C’est un Recep Tayyip Erdogan, engagé à diriger la colonie d’investisseurs et d’hommes d’affaires turcs prêts à explorer toutes les opportunités d’investissements en Afrique qui a procédé à la clôture du 3e Forum Turquie-Afrique, le 22 octobre 2021 à Istanbul. Un « assaut » qui s’annonce sous de bons auspices avec un changement de paradigme différents des modèles connus jusque-là.

Les rideaux sont tombés sur la 3ème édition du Forum Turquie –Afrique sur une note d’espoir et d’engagement des deux parties.

En bon capitaine d’équipe, le président  Recep TayyipErdogan indique la voie à suivre et compte mouiller le maillot pour que les objectifs soient atteints.

D’ailleurs, il revient fraichement d’une tournée africaine qui l’a mené en en Angola, au Togo et au Nigéria. Dans cette même dynamique, il dit avoir reçu ses homologues du Burkina Faso, du Libéria au Togo.

L’homme fort d’Istanbul, « ville historique, berceau des civilisations », ne cache plus son intérêt pour l’Afrique. Il l’a d’ailleurs réaffirmé lors Forum Turquie –Afrique organisé par le ministère turc du Commerce en collaboration  avec l'Union africaine (Ua).

De sa prise de fonction comme chef du gouvernement à la présidence de la République de Turquie, Erdogan a déclaré avoir fait 50 visites dans 30 pays africains

Le nombre d'ambassades turques a plus que triplé en peu de temps. Avec 43 représentations, Ankara possède désormais l'un des réseaux diplomatiques les plus denses du continent.

Voulant déjà mettre les délégations africaines dans le même tempo, le président turc a lancé : «j'espère que le Forum de l'économie et des affaires Turquie-Afrique, que nous avons organisé pour la troisième fois, portera bonheur à nos pays ».

Avant d’ajouter : « En Afrique, nous frapperons à la porte de tous nos amis, panserons les blessures de tous les cœurs et coopérerons avec tous les pays », a assuré Erdogan.

Il a insisté sur sa volonté ferme de raffermir les relations Turquie-Afrique en augmentant au maximum les échanges économiques, notamment dans les secteurs financiers et bancaires.

Un appel du pied qui survient dans une période complexe marquée par la pandémie à Covid-19 où tous les pays sont trempés dans une quête effrénée de modèles pour réussir une relance.

« J'estime que nos relations sincères avec les pays africains se renforceront davantage. Notre volume commercial avec l'Afrique a atteint 25,3 milliards de dollars en 2020. Notre objectif est d'atteindre d'abord 50 puis 75 milliards de dollars. La valeur des investissements turcs réalisés en Afrique a dépassé les 6 milliards de dollars », a-t-il déclaré

Un appui turc dans la lutte contre le Covid-19 en Afrique

Au-delà de l’aspect commercial, le président a également décliné le volet social de la coopération Turquie-Afrique avec en toile de fonds des actions dans le cadre de la lutte contre la pandémie du Coronavirus.

Devant cette Afrique « esseulée face à la pandémie », il a déclaré avoir fourni de l’aide médical à 44 pays. Et dans le futur, Erdogan promet aux Africains de leur faire bénéficier du Turco Vac et des appareils respiratoires fabriqués en Turquie.

C’est dans une note très positive que le président a clos son discours  en promettant que « les résultats de la coopération seraient fructueux. »

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X