Nigeria: Docteur Natalia Kanem lance à Abuja les 16 jours d'activisme contre la violence basée sur le genre

Rencontre entre le Dr Natalia kanem et la Première dame du Nigeria, Mme Aïcha Buhari, le jour où il a lancé les 16 jours d'activisme contre la violence basée sur le genre. C'était le 25 novembre 2021 à Abuja.
28 Novembre 2021

Le lancement des « 16 des jours d’activisme » contre la violence basée sur le genre dont le thème est « Orange the world, end violence against women now » fut une véritable journée marathon pour le Dr Natalia Kanem, secrétaire générale adjointe des Nations unies et directrice exécutive du Fonds des Nations unies pour la population (Fnuap). L’événement s’est tenu le jeudi 25 novembre à l’Hotel Hilton Transcorp.

(Envoyée spéciale spéciale) - La campagne des « 16 Jours d’activisme contre la violence basée sur le genre » est un événement international annuel qui débute le 25 novembre, date de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, et se poursuit jusqu’au 10 décembre, date de la Journée des droits humains.

La violence basée sur le genre est un fléau qui touche tous les pays du monde. Pendant le confinement de la période du coronavirus, le phénomène s’est exacerbé, des milliers de femmes n’étaient pas en sécurité chez elles.

Comme pour montrer à quel point le sort des femmes et des jeunes filles lui tient à cœur, le Dr Natalia Kanem a calé pas moins de quatre rendez-vous dans son agenda le jour du lancement à Abuja des 16 jours d’activisme contre la violence liée au genre.

Partant de l’Hôtel Hilton Transcorp de cette ville nigériane, ce secrétaire générale adjointe des Nations uniesa fait savoir que l’objectif de ces journées d’activisme contre les VBG c’est  d’attirer l’attention de tous sur cette épineuse question.

Il est également question, selon elle, de galvaniser le travail collectif des différents groupes impliqués dans ce combat, réfléchir à de nouveaux moyens de lutter contre les inégalités liées au genre, essayer de prendre de nouveau des engagements, mobiliser plus de fonds pour mieux aider les femmes et enfants vulnérables.

Au Nigéria, malgré tous les efforts qui ont été déployés beaucoup de travail reste à faire, fait-elle remarquer. La directrice exécutive de l’UNFPAde lister la formation du Comité interministériel sur les VBG, une croissance des États qui ont signé la loi sur l'interdiction de la violence contre les personnes (VAPP), le lancement et l'opérationnalisation du registre des délinquants sexuels, une baisse de la mortalité maternelle et de la mortalité infantile qui a diminué de moitié.

Malgré toutes ces démarches, au Nigéria, « 1 fille sur 3 est survivante de VBG, 1 fille sur 5 est survivante de mutilation génitale féminine et à 18 ans, 43% des filles sont déjà mariées. Les femmes et les filles continuent d'être confrontées à des inégalités d'accès à la santé, aux ressources économiques et autres, à l'éducation, au logement et à bien d'autres droits humains fondamentaux simplement en raison de leur sexe. » Malgré cette grisaille, l’UNPA a aidé à l’implémentation de la Politique nationale pour l'élimination des MGF.

Après le lancement des journées d’activisme à l’Hôtel Hilton, le Dr Kanem s’est rendu au State-house pour rencontrer la Première dame, Mme Aîcha Buhari. Une rencontre qui entre aussi dans le cadre des journées de lutte pour la protection des femmes et des enfants, où on a parlé de la collaboration entre la Fondation Aïcha Buhari et le FNUAP pour améliorer la santé maternelle, celle des nouveau-nés, des adolescents. Ce centre traite les problèmes de nutrition aussi. L’opportunité a été saisie pour soulever encore une fois la question de violence basée sur le genre.

L’une des activités phare de cette journée était la remise de diplômes aux femmes qui ont bénéficié du programme de l’Initiative Spotlight qui est co -parrainé par les Nations unies et de l’Union européenne.

Ainsi, 24 filles vulnérables et ou victimes de violence basée sur le genre, dont 12 à Lagos et 12 à Abuja, ont bénéficié d’une formation gratuite de six mois leur offrant les outils nécessaires pour bâtir des lendemains meilleurs.

Une cérémonie a été organisée à l’Hôtel Sheraton d’Abuja, en l’honneur des 12 filles de cette localité, en présence la directrice exécutive de l’UNFPA, ses partenaires et des autorités nigérianes. A la fin de l’évènement, on leur a même offert, le matériel nécessaire pour le lancement de leurs activités génératrices de revenus.

La thématique de l'égalité entre les sexes est l'objectif 5 des 17 Objectifs de développement. Son intitulé complet est : « Parvenir à l’égalité des sexes en autonomisant les femmes et les filles ».

Pour clore sa journée plus que chargée, qui se veut un signal fort contre ceux qui continuent de perpétrer la violence contre les femmes et les enfants, la téméraire Mme Kanem a assisté à un diner où a été diffusé, « Hey women », une série de films court-métrage qui sensibilisent sur les violences basées sur le genre. « Beaucoup a été fait et pourtant ce n'est que la pointe de l'iceberg », a affirmé la Directrice exécutive de l’UNFA.

Dr Natalia Kanem, qu’on a décrit comme une personne d’une bravoure exceptionnelle à l’Université de Benin City, juste avant de lui remettre un Doctorat honoris causa, exige non moins qu’un monde avec zéro mortalité maternelle, zéro mutilation génitale, zéro mariage précoce et zéro violence basée sur le genre.

 
 
 
 
 

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X