" Codage pour l'emploi " - Le programme des ambassadeurs du numérique de la Banque africaine de développement enregistre plus de 19 000 candidatures

La Banque africaine de développement a enregistré une participation massive à son appel à candidatures pour un programme de formation visant à doter de compétences numériques les communautés défavorisées d'Afrique.
22 Décembre 2021
Content from our Premium Partner
African Development Bank (Abidjan)
communiqué de presse

Le problème technique rencontré par certains candidats est résolu

22-déc-2021

La Banque africaine de développement a enregistré une participation massive à son appel à candidatures pour un programme de formation visant à doter de compétences numériques les communautés défavorisées d'Afrique.

Plus de 19 000 aspirants ambassadeurs du numérique ont candidaté pour le programme depuis son lancement le 17 novembre dernier. Tous les jeunes africains éligibles sont encouragés à postuler à ce programme d'apprentissage entre pairs avant le 31 décembre 2021 à 17h (GMT).

Martha Phiri, directrice du Département du capital humain, de la jeunesse et du développement des compétences de la Banque africaine de développement a déclaré : " Nous sommes ravis de l'enthousiasme et de l'intérêt que manifestent les jeunes Africains pour le rôle d'ambassadeur du numérique. Il est très important que nous nous appuyions sur le succès du programme " Codage pour l'emploi " pour diffuser la culture numérique auprès des populations locales ".

Codage pour l'emploi et son partenaire technique, Microsoft Philanthropies, offriront aux plus de 500 ambassadeurs du numérique qui seront sélectionnés, une formation intensive en ligne de trois mois portant sur des compétences recherchées, telles que la conception de sites web et le marketing numérique.

Certains candidats ont été confrontés à un problème technique lors de l'inscription, qui est maintenant résolu. Les candidats ayant rencontré des difficultés sont vivement encouragés à réessayer.

À l'issue de la formation, la Banque africaine de développement et Microsoft Philanthropies fourniront aux diplômés des boîtes à outils pour les technologies de l'information et de la communication, ainsi que d'autres ressources qui leur permettront de dispenser la même formation aux membres de leurs communautés. Les candidats doivent être âgés de 18 à 35 ans à la date limite de dépôt des candidatures, maîtriser l'anglais ou le français et être citoyens de la Côte d'Ivoire, du Kenya, du Nigéria ou du Sénégal.

La formation des ambassadeurs du numérique s'inscrit dans le cadre du programme pour la jeunesse " Codage pour l'emploi " de la Banque africaine de développement. Il donne aux jeunes Africains les moyens d'opérer des transformations économiques et sociales à l'ère du numérique.

Ghada Khalifa, directrice régionale de Microsoft Philanthropies pour le Moyen-Orient et l'Afrique a déclaré : " Chez Microsoft Philanthropies, notre initiative " Digital Skills " consiste à démocratiser l'accès aux compétences et aux connaissances dont les jeunes d'Afrique ont besoin pour réussir dans les emplois d'aujourd'hui et de demain. C'est ce qui sous-tend ce remarquable partenariat avec la Banque africaine de développement. La volonté de réussir et le désir d'apprendre sont manifestes au vu des retours que nous avons eus jusqu'à présent. La nouvelle vague d'apprenants formés au numérique qui sortira de ce programme viendra renforcer le vivier de talents de l'Afrique dans l'économie numérique mondiale ".

Inscrivez-vous pour devenir un ambassadeur du numérique de Codage pour l'emploi :

Formulaire en français Formulaire en anglais

En savoir plus sur le programme Codage pour l'emploi.

Contact:

Contact média :

Gershwin Wanneburg | Département de la communication et des relations extérieures | Banque africaine de développement | courriel : G.Wanneburg@Afdb.org

Technical contact :

Keiko Takei, analyste en chef pour l'éducation | Banque africaine de développement | courriel : k.takei@afdb.org

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.