Afrique: Le chef d'état-major de l'armée malienne en visite au Rwanda

La capitale rwandaise Kigali en 2018.

Le chef d'état-major de l'armée malienne, le général Oumar Diarra, a achevé jeudi 12 mai une visite de trois jours à Kigali, au Rwanda. Il y a notamment rencontré Paul Kagame, ainsi que son homologue, le chef d'état-major de l'armée rwandaise. L'objectif était de renforcer la coopération en matière de sécurité et de défense.

Au micro de la télévision nationale rwandaise, le général Oumar Diarra a évoqué la stabilité du Rwanda et la capacité de projection de son armée, notamment au Mozambique, avant de lister les objectifs de l'armée malienne. " Il s'agit de renforcer nos capacités et d'opérer en autonomie pour défendre notre territoire ", a-t-il déclaré. La coopération bilatérale en matière de défense et d'entraînement militaire était donc au menu des discussions.

Sortir de son isolement diplomatique

À Kigali, le chef d'état-major malien s'est entretenu avec Paul Kagame, avec le ministre de la Défense rwandais, mais aussi avec Jean Bosco Kazura, chef d'état-major des Forces de défense du Rwanda (Rwanda Defence Force) et fin connaisseur du Mali puisqu'il a été commandant de la Minusma entre 2013 et 2014. Il s'était également rendu à Bamako en octobre 2021 pour une visite de travail où il avait déjà rencontré des responsables militaires.

Pour le chercheur Paul Simon Handy, la venue au Rwanda de la délégation malienne cette semaine est le signe que Bamako s'est rendu compte de son isolement, et qu'il tente une offensive diplomatique envers certains pays africains.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X