Guinée: L'État somme les compagnies Rio Tinto Simfer et Winning d'arrêter le projet pharaonique minier de Simandou

Mines de minerai de fer dans les montagnes de Simandou en Guinée.

Le ton est monté d'un cran. L'État guinéen corse les rapports avec le consortium exploitant les mines de Simandou, ce chantier pharaonique. Dans une correspondance officielle datée de ce lundi 04 juillet 2022 parvenue à Confidentiel Afrique, le ministre guinéen des Mines Moussa Magassouba a fait savoir à la Directrice générale de Wenning Consortium Simandou SAU en des termes tranchés.

" L'inertie que vous entretenez autour de la formulation des modalités de la participation de l'État dans le capital social de la co-entreprise compromet dangereusement la mise en œuvre effective du projet dans l'intérêt supérieur des parties prenantes". La décision est tombée. Le ministre guinéen des Mines et de la Géologie a mis fin au contrat entre l'État guinéen, Rio Tinto Simfer et Winning.

Ce Projet Simandou signé le 25 mars 2022 aura donc fait long feu.

Conakry accuse les partenaires de n'avoir pas de "volonté manifeste à privilégier un partenariat gagnant-gagnant nécessaire au co-développement du projet ".

Dans une note consultée par Confidentiel Afrique, il est écrit que "malgré les larges concessions que l'État guinéen a bien voulu faire, force est de constater que le blocage continue d'être entretenu par vos sociétés respectives au détriment de l'intérêt du projet ". Le document explique que : " tenant compte du fait que le délai supplémentaire de 14 jours octroyé n'a pas été mis à profit par vos sociétés pour créer la coentreprise, je vous ordonne l'arrêt immédiat de toutes les activités relatives au projet Simandou sur toute l'étendue du territoire national à compter de ce lundi 4 juillet à 8 heures."

Cependant, précise le communiqué, le comité scientifique du projet Simandou "reste disposé à vous recevoir pour la signature des statuts de la coentreprise "

Les rapports sont de plus en plus heurtés entre les multinationales et le régime du Colonel Mamadi Doumbia qui s'est engagé véritablement dans la renégociation des contrats léonins signés par le précédent régime dirigé par Alpha CONDÉ de 2010 à 2021.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X