Afrique de l'Est: L'ONU confirme des attaques de l'armée rwandaise en RDC

M23 troops Bunagana 5

Le Rwanda soutiendrait bien les rebelles du M23, un groupe armé très actif dans l'est de la République Démocratique du Congo. C'est l'une des conclusions d'un rapport d'experts mandatés par l'ONU dévoilé aujourd'hui par l'AFP. Selon cette enquête transmise au Conseil de sécurité, l'armée rwandaise aurait bien été présente et serait bien intervenue sur le sol congolais ces derniers mois, contre des mouvements armés, mais également en soutien d'autres groupes comme le M23.

D'après les experts onusiens, l'armée rwandaise a " lancé des interventions militaires contre des groupes armés congolais et des positions des forces armées congolaises ". Cela a duré entre novembre 2021 et juin 2022.

Les enquêteurs révèlent que Kigali a " fourni des renforts de troupes au M23 pour des opérations spécifiques ", notamment pour " s'emparer de villes et zones stratégiques ". La prise, le 13 juin, par les rebelles, de la localité de Bunagana, dans le Nord-Kivu, est citée en exemple. Les experts ont rassemblé des images de drones, des vidéos et photos amateurs et des témoignages. Ces éléments révèlent de grandes colonnes de plusieurs centaines d'hommes près des frontières de la RDC, du Rwanda, de l'Ouganda, se déplaçant avec des uniformes similaires à ceux des Rwandais.

Deux semaines avant l'attaque sur Bunagana, la base congolaise de Rumangabo était sous les tirs d'obus et d'armes automatiques. " Le M23 et les soldats rwandais ont conjointement attaqué ", affirment les enquêteurs, ajoutant que des colonnes rwandaises de 900 à 1000 hommes " ont coupé la RN12 pendant des jours et attaqué, puis délogé les FARDC de leurs positions ". Même si fin mai, l'armée congolaise a contre-attaqué, avec l'aide d'autres groupes armés.

Enfin, le rapport pointe des opérations, fin mai et début juin, sur le sol congolais, de 300 militaires rwandais contre les mouvements FDLR et CMC/FDP. En bref, cette enquête va totalement à l'encontre de la position officielle du Rwanda, qui a toujours nié la présence de ses soldats dans l'est du Congo.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X