COP27 - La Norvège et l'Alliance mondiale pour l'énergie au service des populations et de la planète apportent 64 millions de dollars au Fonds pour l'énergie durable en Afrique

23 Novembre 2022
Content from our Premium Partner
African Development Bank (Abidjan)
communiqué de presse

Le président de la Banque africaine de développement, Akinwumi Adesina (à gauche), avec le directeur exécutif pour l'Afrique de l'Alliance mondiale pour l'énergie au service des populations et de la planète, M. Joseph Nganga.

Le Fonds pour l'énergie durable en Afrique (SEFA) a obtenu un nouveau financement de 64 millions de dollars américains sous forme de dons de l'Agence norvégienne de coopération au développement (NORAD) et de l'Alliance mondiale pour l'énergie au service des populations et de la planète (GEAPP).

Le Fonds pour l'énergie durable en Afrique est un fonds spécial multidonateurs géré par la Banque africaine de développement. Il fournit des financements concessionnels pour attirer les investissements du secteur privé dans les énergies renouvelables et l'efficacité énergétique.

S'exprimant au sujet de ce don, la ministre norvégienne du Développement international, Anne Beathe Tvinnereim, a relevé la contribution continue du SEFA à la résolution de certains des plus grands défis qui entravent l'accès aux énergies propres en Afrique. " 600 millions d'Africains ne sont pas raccordés à l'électricité et 900 millions ne disposent pas de cuisinières modernes. Avec l'annonce d'aujourd'hui, la NORAD - partenaire du SEFA depuis 2018 - a porté sa contribution à 535 millions de couronnes norvégiennes (54,72 millions de dollars) ", a déclaré Mme Tvinnereim.

Le directeur exécutif pour l'Afrique de l'Alliance mondiale pour l'énergie au service des populations et de la planète, Joseph Nganga, a déclaré que l'Alliance était fière de s'associer à la Banque africaine de développement pour faciliter l'accès à une énergie propre, abordable et fiable pour les communautés en Afrique. " Nous franchissons le cap des sources d'énergie polluantes et soutenons la décarbonisation dans tout le secteur de l'énergie. Ensemble, nous allons concentrer nos efforts sur les projets d'énergie durable ayant un fort potentiel transformateur, évolutif et reproductible, et nous nous réjouissons d'aider le Fonds pour l'énergie durable en Afrique à catalyser et à mobiliser des financements supplémentaires pour ces projets essentiels ", a déclaré Joseph Nganga.

Le directeur des Énergies renouvelables et de l'Efficacité énergétique à la Banque africaine de développement Daniel Schroth, a souligné l'importance de ce don. " Ces nouvelles contributions en faveur du Fonds pour l'énergie durable en Afrique sont une reconnaissance du rôle essentiel joué par le fonds pour attirer les investissements du secteur privé dans le secteur de l'énergie durable en Afrique. Ces contributions vont permettre au SEFA de renforcer ses investissements au cours des prochaines années ", a-t-il souligné.

Les annonces de dons ont été faites lors d'une table-ronde organisée en marge de la Conférence internationale des Nations unies sur les changements climatiques (COP27) qui s'est tenue à Charm el-Cheikh du 6 au 18 novembre 2022. La table-ronde, intitulée " Les énergies renouvelables au service de l'action climatique et de la transformation socio-économique en Afrique : Le rôle du SEFA " (Renewable energy for climate action, socio-economic transformation in Africa: the role of SEFA), a enregisté la participation de la ministre Tvinnereim et d'Ed Borgstein, directeur des programmes nationaux de l'Afrique de l'Alliance mondiale pour l'énergie au service des populations et de la planète.

Parmi les membres du panel figurait également le ministre des Ressources hydrauliques et de l'Électricité de la République démocratique du Congo, Olivier Mwenze Mukaleng, la directrice pour le climat, l'énergie et l'environnement au ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ) Heike Henn, le fondateur et directeur général d'Empower New Energy Terje Osmundsen, le directeur général de PowerGen Aaron Chang, le directeur des co-investissements du Spark+ Africa Fund Peter George, la représentante résidente adjointe du Programme des Nations unies pour le développement en République démocratique du Congo Rokya Ye-Dieng, le vice-président de la Nordic Green Bank Ash Sharma, et le directeur général de la Renewable Energy Performance Platform Geoff Sinclair.

Geoff Sinclair a félicité le SEFA pour ce nouveau financement notant que " le SEFA joue un rôle essentiel en catalysant le développement de l'énergie durable en Afrique et a lancé une importante réflexion sur la manière d'augmenter l'échelle et le taux de mise en œuvre. Il est apparu clairement que tous les acteurs du secteur doivent collaborer davantage pour y parvenir, et je me réjouis de poursuivre cette collaboration afin de la traduire en actes. "

" Les finances publiques canalisées par le biais du financement axé sur les résultats ont un rôle important à jouer pour aider à dé-risquer et à développer à grande échelle les solutions d'électricité hors réseau et les solutions modernes de cuisson propre, a déclaré Ash Sharma. La Nordic Green Bank gère deux instruments multidonateurs pour soutenir ces secteurs dans neuf pays africains à travers respectivement le fonds "Beyond the Grid Fund for Africa" et le "Modern Cooking Facility for Africa". "

Le président de la Banque africaine de développement, Akinwumi Adesina (à gauche), en compagnie de la ministre norvégienne du Développement international, Anne Beathe, Tvinnereim.

À propos de l'Alliance mondiale pour l'énergie au service des populations et de la planète

L'Alliance mondiale pour l'énergie au service des populations et de la planète est une alliance d'entrepreneurs locaux, de gouvernements de pays développés et émergents, et de partenaires technologiques, politiques et financiers. Avec ses partenaires philanthropiques, le fonds Bezos Earth Fund, la Fondation IKEA et la Fondation Rockefeller, l'Alliance s'efforce de créer un environnement favorable, des capacités et des conditions de marché pour les solutions du secteur privé, de catalyser de nouveaux modèles commerciaux par l'innovation et l'entrepreneuriat, et de déployer des capitaux à haut risque pour encourager les solutions du secteur privé et soutenir les solutions de transition juste.

À propos de la NORAD

L'Agence norvégienne pour la coopération au développement (NORAD), dépend du ministère des Affaires étrangères de la Norvège. Pour les questions relatives à l'initiative norvégienne sur le climat et la forêt, la NORAD dépend du ministère du Climat et de l'Environnement.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.