Afrique: 60ème anniversaire de la Bceao - Les banques centrales expriment le besoin de collaboration pour faire face aux défis économiques

Symposium sur « Les banques centrales dans un monde en mutation », organisé dans le cadre de la célébration du 60ème anniversaire de la BCEAO, le jeudi 24 novembre 2022 au Centre Internationale de conférence Abdou Diouf (Cicad) de Diamniadio
25 Novembre 2022

Les Banques centrales ont senti la nécessité de travailler ensemble pour mieux faire face aux nombreux défis imposés par une situation économique mondiale complexe.

Le besoin a été exprimé le jeudi 24 novembre 2022, lors du panel de clôture du symposium sur « Les banques centrales dans un monde en mutation », organisé dans le cadre de la célébration du 60ème anniversaire de la Bceao.

A l'unanimité, les gouverneurs de banques centrales ont indiqué la « collaboration » comme solution dans ce contexte.

Comme l'a indiqué Mario Genteno, gouverneur de la Banque centrale du Portugal, les instituts d'émission ont besoin de collaborer pour bâtir une inclusion financière et harmoniser leur démarche face à certains défis.

Même son de cloche pour son homologue du Libéria. Jolue Aloysius Tarlue, qui indique le besoin d'intégration et d'interopérabilité des systèmes des banques centrales pour anticiper sur les conséquences de crises sanitaires comme Ebola ou Covid 19.

Pour lui, les banques centrales ont besoin de partager leur expérience pour anticiper sur des situations imprévues et dont les conséquences peuvent être désastreuses pour nos économies.

Mme Munyana Saraya Soraya Hakuziyaremye, vice-gouverneur de la Banque centrale du Rwanda, pour sa part, estime que le challenge des banques centrales est devenu global.

« La crise Covid 19 nous a enseigné la nécessité de collaborer ensemble pour continuer à bâtir de solutions pour nos populations », dira-t-elle.

Sur la même lancée, Dr Yamungu M. Kayandabila, vice-gouverneur de la banque de Tanzanie pense qu'il faut bâtir une unité africaine autour d'une bonne collaboration entre les banques centrales.

Le Dr Salah Eddine Taled, Gouverneur de la banque d'Algérie, a   de son côté, indiqué les banques centrales doivent développer une coopération régionale et internationale pour des solutions durables.

Abondant dans le même sens, le gouverneur de la Bceao rappelle le rôle des banques centrales de maintenir la stabilité monétaire.

En plus de la nécessité de collaboration évoquée par ses confrères gouverneurs, Jean-Claude Kassi Brou souligne l'importance de la qualité et la fiabilité des statistiques avec des données agrégées.

A cela le patron de la Bceao y aoute des ressources humaines capables de conduire les réformes mais aussi à mesure de transmettre les messages via un langage accessible.

Par ailleurs, M. Brou invite les acteurs de la place à insister sur la résilience des systèmes bancaires et financiers. Mais également sur le sous-secteur des acteurs non bancaire.

Le gouverneur de la Bceao a, dans son analyse, également attiré l'attention de acteurs du secteur bancaire et financier sur la question de la dette qui, selon lui, a repris une trajectoire ascendante depuis le début de la crise Covid 19.

Il n'a pas occulté le besoin de réglementer le secteur de la crypto-monnaie pour qu'elle se développe dans les meilleures conditions.

Il y greffe l'inclusion financière avec l'impératif de continuer à accentuer l'éducation financière mais aussi la digitalisation qui a permis d'avoir un saut qualitatif sur le taux de bancarisation. Ce qui nécessite le développement d'une réglementation inclusive qui protège les consommateurs.

Les banques centrales sont également priées d'approfondir la réflexion sur la cyber-sécurité qui devient une hantise du monde la finance. Mais également la finance islamique qui, selon le gouverneur de la Bceao, présente beaucoup d'opportunités.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.