Madagascar: Haute Cour Constitutionnelle - Proclamation des résultats officiels des élections législatives avant le 26 juin

Dans plusieurs bureaux de vote, le personnel avait peu de choses à faire durant une bonne partie de la journée des élections législatives. (photo d'illustration)

La Commission électorale nationale indépendante (CENI) s'apprête à publier officiellement les résultats provisoires des élections législatives, demain mardi 11 juin. Avec des allégations de fraudes électorales et une opposition vigilante, la publication des résultats provisoires par la CENI et la décision finale de la Haute Cour Constitutionnelle seront déterminantes.

Les premiers résultats des élections législatives seront proclamés demain. Cette annonce très attendue se fera lors d'une cérémonie au siège de la CENI à Alarobia, à laquelle tous les candidats des élections du 29 mai ont été invités à assister.

Une cérémonie très attendue par l'état-major politique qui donnera le ton à la nouvelle configuration qui commence à prendre forme à Tsimbazaza. Les partisans du régime ont déjà appelé à la retenue en attendant ce jour fatidique.

Tandis que l'opposition, quant à elle, a exhorté à ce que la Commission électorale « fasse attention aux décisions qu'elle va prendre » dans le cadre de ces élections. En attendant, la publication des premières tendances a déjà cessé depuis vendredi dernier au niveau de la CENI. Plus aucun chiffre ne sort avant le 11 juin prochain.

Confrontations

Selon les informations fournies par la CENI, les résultats d'environ 27 000 bureaux de vote ont déjà été traités. Il reste près de 1 000 bureaux de vote à dépouiller avant la proclamation prévue pour demain à 10 heures.

%

La semaine dernière, les candidats et ses représentants se sont bousculés à Alarobia pour réclamer des confrontations des procès-verbaux afin de pouvoir éviter des écarts entre ceux qui sont en possession des candidats et ceux qui ont été envoyés depuis les centres de vote par la voie officielle.

Là-dessus, les premiers soupçons de fraudes sont déjà évoqués. Quoiqu'il en soit, cette cérémonie de mardi donnera un premier aperçu de la nouvelle composition de la Chambre basse.

Fraudes alléguées

Une fois les résultats provisoires annoncés, la Haute Cour Constitutionnelle disposera de 16 jours pour examiner les résultats et traiter les plaintes déposées. Les résultats définitifs devraient alors être proclamés avant le 26 juin, date symbolique marquant l'anniversaire de l'Indépendance du pays.

Mais faut-il dire que les juges constitutionnels ne sont pas non plus à l'abri des attentions ? La Haute Cour Constitutionnelle est déjà saisie de plusieurs plaintes concernant des suspicions de fraudes électorales. Et le dernier mot appartient aux juges d'Ambohidahy pour annoncer les résultats définitifs à l'issue du scrutin du 29 mai dernier. Les regards sont rivés sur cette institution.

Les leaders de l'opposition ont déjà annoncé la couleur et dénoncent fermement les « manipulations et fraudes » alléguées durant ces élections, refusant, à cet effet, de céder face à ce qu'ils considèrent comme des irrégularités.

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.