Communiqué de presse conjoint de Mme Giorgia Meloni, Première ministre de l'Italie et M. Akinwumi A. Adesina, président du Groupe de la Banque africaine de développement - Sommet des chefs d'État et de gouvernement du G7

“Africa is critical to the future of the world. It’s a vision Africa deserves and it’s a vision we’ll achieve,” said Adesina.
15 Juin 2024
Contenu d'un Partenaire Premium
African Development Bank (Abidjan)
announcement

La Première ministre italienne, Mme Giorgia Meloni et le président du Groupe de la Banque africaine de développement, M. Akinwumi A. Adesina, se sont rencontrés en marge du Sommet des chefs d'État et de gouvernement du G7 dans les Pouilles. Leur discussion a porté sur le lancement prochain d'une série d'initiatives conjointes visant à soutenir la mise en oeuvre du Plan Mattei pour l'Afrique de l'Italie et du programme du Processus de Rome sur la migration et le développement, comme convenu lors du Sommet Italie-Afrique qui s'est tenu à Rome en janvier 2024.

« Le « Piano Mattei » de l'Italie favorisera les partenariats économiques et stratégiques avec les pays et institutions africains, et le Groupe de la Banque africaine de développement est notre principal partenaire financier stratégique pour sa mise en oeuvre. Notre collaboration soutiendra le développement d'initiatives avec les secteurs public et privé africains, avec des opportunités supplémentaires pour les entreprises italiennes », a déclaré Mme Meloni.

« Je salue la Première ministre Meloni pour son lancement du plan Mattei et pour avoir choisi le Groupe de la Banque africaine de développement comme partenaire stratégique pour le mettre en oeuvre en Afrique, a déclaré M. Adesina, le président du Groupe de la Banque africaine de développement. Notre partenariat aura un impact significatif sur le développement dans tous les pays africains, élargira l'accès à l'énergie, luttera contre les changements climatiques, favorisera la sécurité alimentaire, renforcera les services de santé et développera les compétences et les emplois pour les jeunes. Cela contribuera à créer davantage d'opportunités économiques en Afrique et à endiguer les facteurs de migration ».

Création d'un fonds spécial multidonateurs pour servir le plan Mattei pour l'Afrique et le processus de Rome sur la migration et le développement.

Le Fonds cible des investissements à fort impact et alignés sur le climat dans des secteurs stratégiques clés, à l'appui d'entités souveraines en Afrique. Grâce à son caractère multidonateur, il sera en mesure d'attirer d'autres partenaires internationaux afin d'unir leurs forces et de mobiliser des financements. L'Italie a annoncé une première promesse de financement d'environ 130 millions de dollars sous forme de prêts à des conditions hautement concessionnelles et de dons, ainsi qu'un engagement supplémentaire des Émirats arabes unis. Le Groupe de la Banque africaine de développement s'est engagé à au moins égaler les contributions du Fonds pour chaque projet avec ses propres ressources.

Un accord bilatéral entre l'Italie et le Groupe de la Banque africaine de développement comprenant un accord de cofinancement et un fonds fiduciaire pour financer des projets communs.

L'Italie s'est engagée à hauteur d'environ 150 millions de dollars sous forme de prêts à des conditions hautement concessionnelles et de dons, et le Groupe de la Banque africaine de développement fournira au moins l'équivalent de ce montant. L'objectif est de poursuivre les priorités de l'Italie et du Groupe de la Banque africaine de développement telles que définies dans le Plan Mattei pour l'Afrique et dans la stratégie italienne de coopération au développement, de favoriser les partenariats économiques et stratégiques avec les pays et les institutions africains en créant des opportunités d'affaires communes et en augmentant les flux d'investissement. Les domaines prioritaires sont l'énergie, l'eau, l'agriculture, la santé, l'éducation et la formation, ainsi que l'infrastructure physique et numérique.

Une plateforme commune pour promouvoir les investissements du secteur privé, la Plateforme pour la croissance et la résilience en Afrique (GRAf).

Cette plateforme vise à mobiliser des capitaux propres en faveur de fonds régionaux qui financeraient des activités entrepreneuriales pour soutenir la création d'emplois en Afrique. Cassa Depositi e Prestiti (CDP), l'institution italienne de financement du développement a fait part de son intention de mobiliser jusqu'à 820 millions de dollars environ sur une période de cinq ans aux côtés de partenaires africains et internationaux clés. Cassa Depositi e Prestiti et le Groupe de la Banque africaine de développement envisageant chacun jusqu'à 200 millions de dollars sur la même période.

En outre, l'Italie s'est déjà engagée à contribuer jusqu'à 45 millions de dollars à l'Alliance pour l'infrastructure verte en Afrique (AGIA), une initiative transformatrice promue par le Groupe de la Banque africaine de développement, l'Union africaine et Africa50, qui vise à mobiliser dix milliards de dollars pour soutenir l'investissement dans l'infrastructure verte en Afrique.

La direction de la Banque veillera à ce que ces initiatives conjointes soient menées avec diligence dans le cadre du processus décisionnel du Groupe de la Banque.

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.