La Banque africaine de développement et le Fonds de solidarité africain scellent un partenariat stratégique

24 Juin 2024
Contenu d'un Partenaire Premium
African Development Bank (Abidjan)
announcement

La Banque africaine de développement et le Fonds de solidarité africain (FSA) ont officiellement signé, le 21 juin 2024 à Abidjan, une lettre d'intention visant à renforcer la collaboration et les synergies entre les deux institutions.

Le partenariat a été scellé par Aida Ngom, directrice du Département du développement du secteur privé, au nom du Groupe de la Banque africaine de développement, et par le directeur général du Fonds, Abdourahmane Diallo, lors de la cérémonie d'ouverture de la 3e session ordinaire du Conseil des gouverneurs du Fonds de solidarité africain.

Ce partenariat stratégique constitue une première étape qui vise à renforcer la collaboration entre la Banque et le Fonds dans le partage de connaissances, et l'assistance technique dans plusieurs domaines en rapport avec la gestion des risques, les structures organisationnelles et de gestion du FSA.

M. Diallo a exprimé sa satisfaction au moment de signer cette lettre d'intention, symbole, a-t-il dit, d'un partenariat ambitieux et prometteur entre les deux institutions. Il a souligné l'engagement sans faille de ses équipes dans la réalisation des chantiers en cours, parmi lesquels se distingue une collaboration dynamique pour la mise en oeuvre de projets et programmes de la Banque dédiés à la jeunesse, aux femmes et à d'autres publics cibles en Afrique. « Cette démarche reflète l'engagement du Fonds de solidarité africain à promouvoir le développement inclusif et durable sur le continent », a souligné M. Diallo.

« Le Fonds de solidarité africain est une institution stratégique et importante pour le Groupe de la Banque africaine de développement. Nous nous réjouissons de voir nos deux institutions collaborer plus étroitement grâce à ce partenariat stratégique », a déclaré Mme Ngom.

À propos du Fonds de solidarité africain (FSA)

Le Fonds de solidarité africain (FSA) est une institution financière multilatérale qui a son siège à Niamey, au Niger. Il est détenu par 21 États membres africains (Bénin, Burkina Faso, Burundi, Cap-Vert, Centrafrique, Comores, Congo, Côte d'Ivoire, Gabon, Gambie, Guinée, Guinée Bissau, Libéria, Mali, Maurice, Mauritanie, Niger, Rwanda, Sénégal, Tchad et Togo) et la Banque de développement des États de l'Afrique centrale (BDEAC). Le FSA a pour mission de contribuer au développement économique et au progrès social de ses États membres africains en facilitant, à travers ses différentes techniques d'intervention, l'accès aux ressources financières nécessaires à la réalisation des projets d'investissement et autres activités génératrices de revenus. La principale technique d'intervention du Fonds est la garantie des prêts bancaires destinée au financement des opérations ou projets à caractère industriel, agricole, commercial, d'infrastructures et de services, financièrement et économiquement rentables, réalisés ou à réaliser dans les États membres régionaux. Pour plus d'informations, veuillez consulter le site du Fonds : www.fondsolidariteafricain.org

À propos du Groupe de la Banque africaine de développement

Le Groupe de la Banque africaine de développement est la première institution multilatérale de financement dédiée au développement de l'Afrique. Elle comprend trois entités distinctes : la Banque africaine de développement, le Fonds africain de développement et le Fonds spécial du Nigéria. La Banque africaine de développement est présente dans 44 pays africains, avec un bureau de représentation extérieure au Japon, et contribue au développement économique et au progrès social de ses 54 États membres régionaux. Pour en savoir plus : www.afdb.org

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.