L'excision toujours une réalité dans la Commune de Boussouma, au Burkina

Les Mutilations génitales féminines (MGF) continuent d'être une réalité dans le Centre-Nord. En effet, 10 fillettes dont l'âge est compris entre 4 et 16 ans, ont été victimes de la pratique de l'excision à Santéma, village situé à quelques encablures de la commune de Boussouma, province du Sanmatenga. Deux vieilles, âgées de plus de 60 ans, seraient les exciseuses et sont entre les mains des Forces de sécurité. Les 10 fillettes ont été transférées au CHR de Kaya pour des soins intensifs.

Photo: Daily News

(Photo d'archives) - La mutilation génitale féminine (MGF) pratiquée sur les femmes et les filles dans certaines tribus en Afrique.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.