Expulsion de réfugiés congolais en Angola, Kinshasa hausse le ton

Kinshasa monte le ton en raison des expulsions massives de ses ressortissants en Angola. Après la protestation véhémente du gouvernement à l'issue d'une réunion convoquée par le président Joseph Kabila il y a une semaine, hier, mercredi 17 octobre, c'était au tour du vice-Premier ministre et chef de la diplomatie de dénoncer les violences qui ont entouré ces expulsions.

 

Des femmes et des enfants congolais arrivent à un poste frontière à Chissanda, dans le Lunda Norte, en Angola, après avoir fui des attaques de milices dans la province du Kasaï, en République démocratique du Congo (archives)

Focus Sur

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde