Vers la reconstruction des femmes violées pendant le génocide rwandais

Plus de trois cent mille femmes auraient été victimes de viols pendant le drame. Vingt-cinq ans après, ces dernières tentent toujours à se reconstruire.

 

Claudine, survivante: "Les Interahamwe m'ont gardée en vie pour leur divertissement sexuel. Tous les jours, beaucoup d'hommes m'ont malmenée. Le viol est l'expérience la plus humiliante, car elle crée une honte éternelle. J'ai rejoint le Club de dialogue, le programme de traumatologie je comprends comment gérer la perte et lâcher la colère ".

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde