Le Premier ministre burkinabé répond aux préoccupations des députés

Dès l'entame de son discours, M. Dabiré a réitéré l'appel du Chef de l'Etat à une trêve sociale en vue de créer un climat de sérénité favorable à la mise en œuvre des différentes réformes entreprises.Il dit reconnaître que, malgré une situation sécuritaire difficile, le Burkina Faso est «débout et mieux avancé». Il a de ce fait, invité les Burkinabè à la vigilance et au travail pour vaincre l'adversité.

 

Photo: fasozine

Le Premier ministre Christophe Dabiré

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.