La répression des manifestants a marqué un tournant dans la crise au Soudan

Les contestataires ont ainsi refusé la main tendue des militaires qui contrôlent encore le pouvoir. Ces derniers sont en effet accusés d'avoir contribué à trente ans de dilapidation des ressources du pays. Tout a commencé en décembre quand le président Omar el-Béchir décide d'augmenter le prix du pain et du carburant.

Des membres de le milice RSF enlevant des barricades à Khartoum.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.