Fin du déficit énergétique pour contrer le changement climatique en Afrique

L'Afrique a la consommation de bois de chauffage par habitant la plus élevée au monde, et la combustion de bois et d'autres combustibles solides est le deuxième contributeur le plus important au changement climatique après le dioxyde de carbone, ainsi qu'une cause de graves problèmes de santé et de destruction continue des forêts. Dans une chronique pour AllAfrica, Abdul Tejan-Cole décrit les efforts pour mettre fin à la pauvreté énergétique dans la région du fleuve Mano en Afrique de l'Ouest.

Pour la plupart des Africains, la combustion du charbon de bois et du bois constitue la seule source d'énergie. Cependant, à mesure que ces incendies brûlent, le carbone noir et la fumée accélèrent le changement climatique et sont une source de graves problèmes de santé et une cause de destruction continue des forêts.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.