La répression post-électorale fait rage en Algérie

Les autorités algériennes continuent à arrêter arbitrairement et à poursuivre les activistes du mouvement prodémocratie « Hirak », en dépit de la promesse du président d'entamer un dialogue avec ce groupe, a déclaré Human Rights Watch aujourd'hui.

La fête du 5-Juillet qui sera célébrée ce vendredi, coïncidera avec le 20ème vendredi des marches pacifiques populaires, enclenchées le 22 février dernier avec comme principales revendications, le départ de tous les symboles du système, la consécration de la justice, de la démocratie et le jugement de tous ceux qui ont été impliqués dans la dilapidation des deniers publics.

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.