Vague de répression contre la presse lors d'une manifestation en Angola

Reporters sans frontières (RSF) dénonce l'inquiétant recul en matière de liberté de la presse après les arrestations et agressions de journalistes lors d'une manifestation. RSF demande aux autorités de ne pas recourir aux méthodes de prédation de l'information qui rappellent les heures sombres de la dictature.

Le photographe Santos Samuesseca arrêté par la police lors de la manifestation, le 24 octobre 2020.

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.