L'attaque au nord-est du Nigéria suscite de sérieuses questions de sécurité

L'attaque qui a coûté la vie dimanche à au moins 76 fermiers dans l'État de Borno, au nord-est du Nigeria, a été revendiquée par Boko Haram mardi 1er décembre. La faction dirigée par Aboubakar Shekau dit avoir perpétré ce massacre pour venger certains de ses combattants livrés aux autorités par les villageois. Ce massacre a aussi ravivé les critiques contre la stratégie militaire mise en oeuvre par l'administration du président Muhammadu Buhari.

 

Policier nigérian armé

Suivez AllAfrica

A La Une: Conflit, Paix et Sécurité

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.