La CEDEAO exige la dissolution du CNSP au Mali

La Cédéao veut que le président Bah N'Daw et son gouvernement de transition respectent sa feuille de route. Des élections doivent avoir lieu sur l'ensemble du territoire malien dans 14 mois maintenant. Et pour ne laisser aucun espace, à la moindre tentation d'empêcher ce processus, les chefs d'Etat de la Cédéao exigent la dissolution immédiate du Comité national de salut public (CNSP).

Concertations au Mali

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.