Passe d'armes entre Gbagbo et le gouvernement ivoirien

Définitivement acquitté en mars dernier par la Cour pénale internationale (CPI), Laurent Gbagbo a foulé le sol ivoirien le 17 juin 2021. On s'en souvient, l'homme avait été accueilli par des milliers de partisans en liesse. Et le moins que l'on puisse dire, est que l'émotion était au rendez-vous et que le Christ de Mama avait gardé intactes sa popularité et sa grande capacité de mobilisation. Ce que bien des observateurs redoutaient, à savoir un affrontement entre ses partisans et ceux du pouvoir d'ADO, n'a finalement pas eu lieu. Mieux, Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara s'étaient rencontrés. Et l'atmosphère était détendue.

Le Front populaire ivoirien (Fpi) reste convaincu que la détention de Laurent Gbagbo est un « complot planifié de longue date ».

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X