La décision d'expulser le représentant de l'UA en Somalie rejetée

Le Premier ministre a donné 48 heures au représentant spécial de l'Union africaine, Francisco Madeira, pour quitter le pays, mercredi soir. Cette décision abrupte est motivée par la fuite, sur les réseaux sociaux, d'un audio où le diplomate mozambicain s'en prend au chef du gouvernement. Problème : quelques heures plus tard, le président somalien, Mohamed Farmajo, a rejeté cette décision.

 

Le président somalien Mohamed Abdullahi Mohamed, également connu sous le nom de Farmaajo, arrive à l'aéroport de Sotchi pour participer au Sommet Russie-Afrique 2019 à Sotchi, Russie, le 22 octobre 2019. Vladimir Smirnov/TASS Host Photo Agency

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X