Guinée - Le procès du massacre du stade de Conakry renvoyé au 10 octobre

Le président veut donner du temps au tribunal pour examiner les nombreuses exceptions soulevées par la défense, qui conteste toute une partie de la procédure. Notament la détention du capitaine Moussa Dadis Camara, président de la junte au moment des faits et accusé pour complicité de meurtres, viols en masse, tortures, coups et blessures volontaires et séquestration, entre autre.

 

À l'annonce du renvoi de ce procès, l'ancien président Moussa Dadis Camara qui s'attendait à son placement en résidence surveillée a fulminé. Dans le box des accusés, il a laissé éclater sa colère voyant qu'il ne bénéficierait d'aucun régime de faveur.

   

Salle d'audience

  • Guinée:  Un procès pour l'histoire

    The Conversation Africa, 5 Octobre 2022

    En Guinée, l'interminable attente du procès des responsables présumés du massacre du 28 septembre 2009, si souvent annoncé puis reporté, a… Plus »

Focus Sur

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.