Valse diplomatique en Libye pour soutenir un plan de l'ONU déjà contesté

À Tripoli, des représentants de l'Allemagne, des États-Unis, de la France, de la Grande-Bretagne et de l'Italie tentent de convaincre les acteurs de la crise politique libyenne d'adhérer au plan présenté par le représentant spécial de l'ONU en Libye, Abdoulaye Bathily, pour la tenue d'élections en 2023. Mais les camps de l'est et de l'ouest libyen notamment s'opposent au projet élaboré par le Sénégalais.

Abdoulaye Bathily (à l'écran), Représentant spécial du Secrétaire général pour la Libye et Chef de la Mission d'appui des Nations Unies en Libye, informe la réunion du Conseil de sécurité de la situation en Libye, octobre 2022.

Focus Sur

Suivez AllAfrica

AllAfrica publie environ 400 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.