Amnesty International dénonce les dérives de l'état d'urgence en Tunisie

Tortures, arrestations arbitraires, ou encore perquisitions abusives : Amnesty International dénonce les dérives de l'état d'urgence en Tunisie. Le pays, qui a chassé son dictateur en 2011, a depuis passé près de cinq ans sous des mesures d'exception. Les raisons : la lutte contre le terrorisme qui a durement touché le pays au musée du Bardo à Tunis ou encore sur la plage de Sousse en 2015. 



Photo: RFI

Amnesty International dénonce certains abus de l'état d'urgence en Tunisie.