Mort de manifestant suite à la contestation sociale au sud de la Tunisie

En Tunisie, la situation sociale est de plus en plus instable. Un manifestant est mort, le lundi 22 mai, à El-Kamour, dans le Sud du pays. Selon le gouvernement, le jeune serait mort écrasé accidentellement par un véhicule de la gendarmerie. S'en est suivie une manifestation de soutien, à Tataouine, qui a dégénéré en heurts avec les forces de l'ordre. 



Photo: RFI

Des manifestants bloquent une route fréquemment utilisée par les compagnies pétrolières dans la région de Tataouine, en mai 2017.