«Biens mal acquis» - Trois ans de prison requis contre Teodorin Obiang

Trois ans de prison, 30 millions d'euros d'amende et la confiscation des biens saisis. Voilà ce que requiert le ministère public dans le procès de Teodorin Obiang à Paris. Le vice-président de Guinée équatoriale est jugé en son absence, après des années de bagarres judiciaires. Le réquisitoire n'a pas réellement surpris.



Photo: LePays

TEODORIN OBIANG

Focus Sur