L'ex-chef d'état-major raconte le dénuement de l'armée ivoirienne

Sixième jour d'audition de Philippe Mangou par la Cour pénale internationale, à La Haye. Mardi 3 octobre, l'ancien chef d'état-major de Laurent Gbagbo répondait aux questions des avocats de la défense sur l'organisation des Forces de sécurité et de défense (FDS) durant la crise postélectorale de 2010-2011. Dans son témoignage, Philippe Mangou a une nouvelle fois insisté sur le fait que les FDS manquaient cruellement de munitions.



Le général de division Philippe Mangou, chef d’état-major des FANCI - General Mangou heads the Ivoirian armed forces (governmental army)

Focus Sur