Tchad: Deux chefs de la Société des hydrocarbures limogés et soupçonnés de détournement de fonds

Changement à la tête de la Société des hydrocarbures du Tchad : deux nouveaux directeurs généraux ont été nommés après un scandale financier mettant leurs prédécesseurs en cause.

Les deux hommes qui dirigeaient le fleuron de l'économie du pays ont été interpellés vendredi 17 juin, soupçonnés d'avoir siphonné des dizaines de milliards de francs CFA des comptes de l'entreprise.

Le directeur général de la Société des hydrocarbures du Tchad et son adjoint ont été interpellés vendredi par les services de renseignement. Selon nos informations, les nombreux retraits en liquide opérés depuis plusieurs mois sur les comptes de la société ont attiré l'attention. Les services ont alors mis en place une surveillance étroite.

Très vite, il a été établi que les fonds convertis en devise prenaient d'autres destinations.

L'enquête n'est pour l'heure pas bouclée, mais on estime le montant volatilisé entre 20 et 40 milliards de francs CFA. Un expatrié, directeur général de banque, et des employés de la société figurent parmi les suspects.

En attendant que l'affaire soit confiée à un juge, deux nouveaux responsables ont été nommés à la Société des hydrocarbures du Tchad. Il s'agit de Éric Ndoassal, un spécialiste du pétrole ayant travaillé à l'international. Il est secondé par Zakaria Saboun Abakar Sawa qui, lui, est un cadre de l'entreprise. Il était, avant sa nomination, directeur des opérations dans un champ pétrolier du nord-ouest du pays.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X