Onze organisations des droits de l'homme contre l'amnestie en RCI

Aucune amnistie ne devrait s'appliquer aux crimes de guerre, crimes contre l'humanité et autres graves violations des droits humains commises en Côte d'Ivoire pendant la crise post-électorale de 2010-2011, ont déclaré aujourd'hui onze organisations de défense des droits humains ivoiriennes et internationales.



Une femme cache son visage après avoir expliqué comment des forces pro-Ouattara ont tué deux de ses enfants et son frère lors des violences post-électorales à Duékoué, dans l’ouest de la Côte d’Ivoire. Duékoué a été le théâtre de l’un des pires massacres commis lors de la crise, mais personne au sein des forces pro-Ouattara n’a été arrêté pour les crimes perpétrés à cet endroit.

Focus Sur

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde